Nicolas Hulot ministre de l'écologie : Hanouna à la culture, c'est pour quand ?

 

 

 

La grande gueule : Edouard Philippe, premier ministre

 

 

 

 


22/05/2017
0 Poster un commentaire

C'est facile de se moquer de Brigitte Macron (bis)...

 

 

 


20/05/2017
0 Poster un commentaire

Trump et le FBI...

 

 

"C'est pas parce que tu te tires le thermomètre du derche que t'es plus malade !" (Les Guignols de l'info, 2000)

 

 

 


19/05/2017
0 Poster un commentaire

Edouard Philippe a remplacé Bernard Cazeneuve à Matignon, ce qui nous permet d'apprendre que Cazeneuve a été premier ministre

 

 

On ne peut pas dire que Cazeneuve aura marqué les esprits comme premier ministre ; certains diront que cinq mois, c'est peu pour faire parler de soi : il avait pourtant fallu moins de temps à bon nombre de ses prédécesseurs pour défrayer la chronique. En tant que ministre de l'intérieur, il n'avait pas été moins discret : faut-il en conclure qu'il aura été un serviteur de l'Etat discret, honnête et travailleur ? Il est sans doute un peu tôt pour l'affirmer avec certitude (peut-être un jour fera-t-il l'objet de révélations peu reluisantes) mais, pour l'heure, rien n'interdit de l'imaginer car les élus sincèrement dévoués au bien commun sont plus nombreux qu'on ne le croit souvent ; malheureusement, ces élus ne deviennent jamais des grands pontes de la politique, justement parce qu'ils sont trop honnêtes pour y arriver : trop occupés à travailler pour le bien commun, ils n'ont pas le temps de brasser de l'air dans les médias, lesquels ne s'intéressent d'ailleurs pas à eux pour la simple raison qu'ils ne font pas de gaffes, ne provoquent pas de polémiques bidon, ne sont même pas mêlés à de sordides magouilles. Ceux qui croient encore qu'un ministre puisse être pénalisé par ses dérapages et / ou ses escroqueries n'ont pas compris comment fonctionnent les médias : plus un politicien fait de conneries, plus il fera parler de lui et plus il aura de chance d'être élu... Vous trouvez ça triste ? Prenez-vous-en à vous-même : si vous réfléchissiez avant de voter, vous n'en seriez pas là ! 

 

 

 

 


18/05/2017
0 Poster un commentaire

Je trinque à ma santé en me souhaitant un joyeux anniversaire, professeur Blequin.

 

 

Et oui, j'ai 29 ans aujourd'hui. Plus qu'un an et j'aurai la trentaine, une perspective qui ne m'effraie pas du tout pour la bonne raison que je ne suis pas du tout nostalgique des années passées. L'enfance ? Une interminable salle d'attente où je n'avais pas le droit à la parole : les adultes ne m'écoutaient pas et qu'avais-je à dire aux autres enfants vu que je savais déjà lire alors qu'eux savaient à peine parler ? L'adolescence ? Un calvaire épouvantable où je ne pouvais pas remuer un cil sans que mes "camarades" me tombent dessus à bras raccourcis pour me faire payer encore un peu plus cher d'avoir eu la mauvaise idée d'être un surdoué : encore aujourd'hui, je garde un souvenir traumatisant de ces années que tant de vieux amnésiques idéalisent... Au final, ça ne fait que quelques années seulement que j'arrive vraiment à apprécier la vie, depuis que j'ai enfin la liberté et les moyens de faire connaître mes petits talents et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière, même pour tout l'or du monde ! Rien n'est éternel et, franchement, tant mieux !

 

 

 


17/05/2017
0 Poster un commentaire