Je trinque à ma santé en me souhaitant un joyeux anniversaire, professeur Blequin.

 

 

Et oui, j'ai 29 ans aujourd'hui. Plus qu'un an et j'aurai la trentaine, une perspective qui ne m'effraie pas du tout pour la bonne raison que je ne suis pas du tout nostalgique des années passées. L'enfance ? Une interminable salle d'attente où je n'avais pas le droit à la parole : les adultes ne m'écoutaient pas et qu'avais-je à dire aux autres enfants vu que je savais déjà lire alors qu'eux savaient à peine parler ? L'adolescence ? Un calvaire épouvantable où je ne pouvais pas remuer un cil sans que mes "camarades" me tombent dessus à bras raccourcis pour me faire payer encore un peu plus cher d'avoir eu la mauvaise idée d'être un surdoué : encore aujourd'hui, je garde un souvenir traumatisant de ces années que tant de vieux amnésiques idéalisent... Au final, ça ne fait que quelques années seulement que j'arrive vraiment à apprécier la vie, depuis que j'ai enfin la liberté et les moyens de faire connaître mes petits talents et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière, même pour tout l'or du monde ! Rien n'est éternel et, franchement, tant mieux !

 

 

 



17/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres