En tant que mannequin, Cara Delevingne doit avoir l'habitude qu'on lui taille un costard...

 

 

...c'est pourquoi je m'y livre à mon tour : cette petite pimbêche prétentieuse le mérite bien. De même que je ne pardonne pas à Alexandre Charlot et Frank Magnier (qui étaient mieux inspirés quand ils écrivaient pour Les Guignols) d'avoir associé l'image du père de Boule, ce personnage très attachant, à celle de ce crétin de Dubosc, je ne pardonne pas à Luc Besson d'avoir associé l'image de Laureline, qui est sans doute l'héroïne la plus fabuleuse de toute la BD de science-fiction française, à celle de cette poseuse ! De toute façon, à part Alain Chabat, aucun Français ne sait adapter intelligemment une bédé au ciné : arrêtez le massacre !

 

 

09-08-Cara Delevingne.jpg

 

 



19/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres