C'est aujourd'hui que ça se passe : inauguration du Chemin Positif d'Elena Tikhomirova

 

 

Le texte qui suit est la version "longue" d'un article paru sous une forme condensée dans le dernier numéro de Côté Brest.

 

 

Les badauds de la rue Saint-Malo ont dû être intrigués d’y voir une femme peindre des poutres qui, tel le Fort Boyard, auraient pu rester inutilisées si elles n’avaient séduit un esprit créatif.

Tout avait commencé lors du chantier des Capucins où l’utilisation d’explosifs avait été envisagée : pour éviter de causer des dommages à la toute proche rue Saint-Malo, une des nombreuses venelles de cette ultime survivante de la seconde guerre mondiale avait été étançonnée avec des poutres sur cinquante mètres. Seulement voilà : les explosifs n’ont finalement pas été utilisés et les poutres, restées sur places, semblaient vouées à la décrépitude sans avoir jamais servi.

C’était compter sans l’intervention d’une artiste brestoise à l’esprit en perpétuelle ébullition, Elena Tikhomirova : les poutres ont irrésistiblement rappelé à cette créatrice pétillante et cosmopolite les fameux portails vermillon marquant l’entrée de sanctuaires japonais où il est d’usage que les individus ayant connu le succès d’une manière ou d’une autre laissent des offrandes et aussi des messages afin de faire profiter les autres fidèles de leur bonne fortune. C’est ainsi que l’idée s’est imposée à Elena de créer un « chemin positif », version laïque et occidentale d’un élément de spiritualité orientale. Les poutres ont donc été peintes en rouges et ornées des lettres « Le chemin positif » peintes au pochoir dans un matériau phosphorescent : un nouveau phare dans la nuit brestoise !

Le 15 juillet aura lieu l’inauguration du chemin positif : elle débutera à 17h dans une des alvéoles de la rue Saint-Malo avec un « Tac au Tac » (cadavre exquis graphique) orchestré par le caricaturiste Blequin et ses collègues dessinateurs. Pas de panique pour ceux qui connaitraient mal la rue Saint-Malo et craindraient de s’y égarer, la route à prendre sera fléchée. Durant le « Tac au Tac », des feuilles de papier seront distribuées au public qui sera invité à y écrire, dans la langue de son choix et en s’inspirant éventuellement de ce que produiront les dessinateurs, des messages positifs (messages de joie, d’espoir…) qu’il faudra glisser dans une « boîte à idées » : Elena se chargera de sélectionner les meilleurs et de les faire figurer sur les poutres du « chemin positif » qui sera enfin ouvert au public après le « Tac au Tac ». Libre alors à l’assistance d’y déambuler à son aise et de s’en imprégner pour écrire ses messages si ce n’est pas encore fait. Ceux qui n’auront vraiment pas d’inspiration ce jour-là n’auront pas à se désoler : la boîte à idées sera installée à « Au coin d’la rue » et ils pourront y glisser leurs messages quand il leur plaira, Elena faisant la « récolte » de temps en temps.     

Samedi 15 juillet, 17h, rue Saint-Malo. C’EST GRATUIT

 

Pour vous mettre dans le bain, voici la vidéo d'un "Tac au Tac" qui s'est tenu en mars dernier avec la participation d'Elena :

 

   

Ci-dessous, le résultat final de cette séance de dessin à huit mains (désolé, la photo n'est pas très nette) :

 

07-11-Tac au Tac.JPG

 

En post-scriptum, en hommage au délicieux accent russe de notre charmante hôtesse originaire de Sibérie, quelques dessins illustrant la thèse d'Irina Abzalova, Intégration des russophones dans la vie française (petite précision : ces lapsus ont tous été réellement commis pas des russophones).

 

 

06-15-Elena (1).jpg

"Jambes de poulet" pour "cuisses de poulet"

 

 

06-15-Elena (2).jpg

"Cassez-vous" pour "cassez-la-moi'

 

06-15-Elena (4).jpg
"Caprice des Diables" pour "Caprice des Dieux"

 

06-15-Elena (3).jpg

"Faire une course" pour "faire les courses".

 

 



15/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres