Zemmour facho, Calvi collabo ! Les néo-réacs au feu et leurs défenseurs au milieu !

 

 

Il n'y a pas si longtemps encore, Yves Calvi accordait une interview au quotidien Ouest France dans laquelle il défendait la participation d'Eric Zemmour à la matinale de RTL en ces termes : "C'est la parole à une pensée française qui existe. (...) Le bâillonner serait ridicule." Piètre argument : si on va par là, comme "pensée française qui existe", il y a aussi tous les courants de pensée de gauche alternative que les médiacrates de la trempe de monsieur Calvi ne se privent pas, au mieux, de bâillonner ou, au pire, de diaboliser. Si on donne, au nom du pluralisme démocratique, la parole à la pensée d'extrême-droite simplement parce qu'elle existe, il faut aussi accorder la parole à la pensée d'extrême-gauche, ou alors on ne donne la parole ni à l'une ni à l'autre.

 

 

 

 

Je caricature peut-être un peu mais de toute façon, ce que je veux dire, c'est que RTL, pas plus d'ailleurs que beaucoup d'autres stations de radio émettant sur l'ensemble du territoire de France, n'est pas ce que l'on peut appeler un modèle en matière de représentativité de tous les courants de pensée qui ont cours dans ce pays et que, donc, se ranger derrière cet argument ne peut avoir évidemment vocation qu'à en dissimuler un autre, plus sordide, le seul qui vaille vraiment aux yeux de monsieur Calvi : le taux d'audience. Entre les abrutis de droite qui jubilent en écoutant Zemmour débiter sa bouillie réactionnaire et les imbéciles de gauche qui veulent savoir à tout prix contre quoi ils devront s'élever pour ne pas avoir une indignation de retard, il est évident que l'essayiste préféré de Marine Le Pen et de Christine Boutin ne peut que rameuter des auditeurs en surnombre.

 

 

Vous aviez remarqué à quel point Eric Zemmour ressemblait à Mr Burns ? En plus petit, bien sûr.

 

 

Il est à noter que le journaliste de Ouest France ayant recueilli les propos d'Yves Calvi a bien précisé que ceux-ci avaient été tenus AVANT qu'Eric Zemmour déclare respecter les terroristes islamistes sous prétexte qu'ils sont prêts à mourir pour une cause : j'aimerais bien savoir en quoi cette précision atténue l'imbécilité des propos de monsieur Calvi et, surtout, en quoi les déclarations de Zemmour concernant les djihadistes seraient plus (ou moins) scandaleuses que toutes les incongruités xénophobes, homophobes et misogynes qui ont fait sa réputation merdeuse ! Que ce soit en faisant l'apologie du néo-fascisme franchouillard ou du terrorisme islamiste, il reste fondamentalement dans la droite ligne de l'exaltation de l'instinct de mort et du mépris de la vie qui a toujours été la colonne vertébrale de son discours ! Les propagandistes d'extrême-droite et les djihadistes sont en fin de compte des frères siamois : les uns déblatèrent au nom de la patrie et les autres au nom de Dieu mais, au final, ils sont tous de la même race des "Saint-Jean-Bouche-d'or qui prêchent le martyre" et qui "le plus souvent, d'ailleurs, s'attardent ici-bas" pour reprendre les mots du grand Georges Brassens. Si vous enlevez leurs prétextes métaphysiques, leurs discours se ressemblent comme deux gouttes d'eau : même rejet de la diversité, même mépris des femmes et des homosexuels, même refus d'accepter la réalité d'un monde qui n'a pas arrêté de tourner au Moyen-Âge et, surtout, même négation de l'individu dont le droit à l'existence est nié et ne peut sortir du rang de bête qu'à la condition de se sacrifier au champ d'horreur pour les intérêts ou les idéesd'une poignée de privilégiés ! En attendant que Zemmour fasse l'apologie du terrorisme islamiste pour se désolidariser de lui, la rédaction de RTL semble juger qu'il y aurait un "bon" et un "mauvais" fascisme...

 

 

 

 

Zemmour, comme ses collègues néo-réacs Soral, Ayoub et consorts, est la voix des mâles blancs hétérosexuels et catholiques qui ne se sont toujours pas remis d'apprendre que leur teint de navet et leurs certitudes poussiéreuses ne faisaient pas nécessairement d'eux les maîtres incontestés de la planète et que les noirs, les juifs, les Arabes, les femmes, les gays et autres rastaquouères avaient eux aussi le droit de vivre à leur guise. Je suis peut-être un progressiste illuminé, mais je ne vois pas d'argument valable pour défendre leurs discours de malheur. La seule vraie connerie qu'ait faite Laurent Ruquier dans sa carrière, c'est d'avoir donné la parole à Eric Zemmour dans son émission, donnant le mauvais exemple à ses collègues ; on paie aujourd'hui le prix de son erreur, le débat d'idées étant faussé par les néo-réacs de tout poil qui prennent la liberté d'expression comme prétexte pour proférer des énormités qui vaudraient l'exclusion de l'école à un élève de CM2 ; affirmer que les Arabes ont la délinquance dans le sang, que Pétain a sauvé des Juifs et que les femmes doivent rester aux fourneaux, ce n'est même pas exprimer une opinion, c'est énoncer une contre-vérité pure et simple. Si on ne peut plus les bâillonner sans risquer un procès, on peut au moins arrêter de les écouter ou, pire, de leur trouver des circonstances atténuantes comme le fait Yves Calvi.

 

 

 

 

Ce que je viens d'écrire n'est pas vraiment marrant, mais quand j'ergote comme ça parce que j'en ai gros sur la patate, vous n'êtes pas obligés de lire : vous pouvez vous contenter de regarder les images. Après tout, sur le blog d'un dessinateur, les dessins sont plus importants que le texte qui l'entoure, non ?  

 

 



05/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres