Nous avons commencé à vivre dans une société de travail qui n'a pas assez de labeur pour être satisfaite (Hannah Arendt)

 

 

Cet été, entre deux gloses plus ou moins pathétiques sur le burkini, on a pu entendre "la" bonne nouvelle : le taux de chômage est passé sous la barre des 10%, ce qui n'était plus arrivé depuis plus de dix ans, il est désormais de...9,9%. Tu parles d'un écart démentiel par rapport aux 10% ! Un taux pareil me rappelle les prix du type "9,99 €" que les boutiquiers affichent pour ne pas devoir écrire "10 €" : en clair, ça sent l'arnaque ! N'oublions jamais qu'il est très facile, avec les critères plus ou moins abscons en usage dans l'administration, de fausser les chiffres en toute légalité ; et quand bien même cette baisse du chômage serait réelle et se prolongerait à moyen terme, il est plus probable qu'elle se traduise, au sein de la population concernée, par des enchaînements sans fin de stages et de CDD plutôt que par un retour à l'emploi stable : le temps qu'on passe à cumuler les emplois précaires, on ne le passe pas à être comptabilisé comme chômeur...

 

 

 


 



06/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres