Marie Sara menace Gilbert Collard dans le Gard

 

 

C'est quand même curieux, comme affaire. Non, je ne trouve pas bizarre qu'une toréra se présente : puisque Macron a de toute façon décidé de faire entrer à l'Assemblée des députés incompétents qui ne comprendront rien aux réformes qu'il proposera et les voteront donc sans broncher, pourquoi pas une toréra ! Ce qui m'étonne, c'est qu'en se lançant en politique, Marie Sara n'ait pas rejoint les listes du Front National alors qu'elle a passé toute sa carrière dans l'arène à exalter la cruauté envers les animaux et l'instinct de mort, autant de pulsions on ne peut plus typiquement d'extrême-droite. J'avais déjà été étonné que Jean-Claude Gayssot, ancien ministre communiste, se soit tiré dans le pied lors d'une partie de chasse : comment peut-on être de gauche et chasser ? Mais le cas de Marie Sara est encore plus paradoxal : comment un toréro, quel que soit son sexe, peut-il être républicain ? On m'objectera que madame Sara en a sûrement bavé pour s'imposer dans un milieu traditionnellement très machiste : elle n'en a pas moins consacré sa carrière à faire souffrir de pauvres taureaux sans défense pour le plaisir de débiles sanguinaires et, à côté de ça, en se présentant contre l'extrême-droite, elle défend des valeurs de tolérance et de démocratie dont son métier est la négation même ! Vous ne trouvez pas ça bizarre, vous ? Pour résumer, je suis bien content de ne pas voter dans le Gard : ça m'aurait fait vraiment trop mal aux seins d'en être réduit à élire une tueuse d'animaux, même contre un fasciste ! Déjà qu'un banquier, il y a cinq semaines, c'était dur... Mais puisqu'on n'a pas le choix, vive Marie Sara et mort à Collard ! J'espère qu'elle nous ramènera les oreilles et la queue de ce gros tas de merde...

 

 

06-15-Marie Sara contre Gilbert Collard.jpg

 

 



15/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres