La presse bretonne s'émeut des cas de délinquance chez les mineurs étrangers

 

Une fois de plus, il faut que ça dégénère pour que les médias daignent se préoccuper du sort des Mineurs Isolés Etrangers : tant qu'ils ne font pas de vagues, ils n'ont qu'à mourir en silence, mais dès qu'ils pètent les plombs et passent du côté obscur de la force, alors là, oui, on s'intéresse à eux. Oh, pas pour les aider, non : pour les stigmatiser et demander leur incarcération voire leur expulsion ! Je suis peut-être un peu dur, mais quand on lit certains articles, on peut légitimement se demander si certains journalistes n'oublient pas où s'arrête le devoir d'informer et où commence le risque de jeter des personnes déjà extrêmement fragilisées en pâture à la vindicte populaire : parler des mineurs étrangers délinquants sans préciser COMMENT ni même POURQUOI ils ont sombré dans la délinquance, c'est aussi une forme de désinformation ! Appelons ça la désinformation par omission... 

 

09-20-Le Télégramme-Mineurs isolés étrangers-Délinquance.jpg

 



10/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres