L'humour est un grand coup de poing dans la gueule (Cavanna)

 

 

"Je suis Charlie" clamait presque toute la France, et même presque toute l'Europe, dans les jours qui ont suivi le 7 janvier 2015... C'était beau. Mais éphémère, hélas. Le naturel n'a pas été long à revenir au galop et les bien-pensants de tous horizons, qui, la veille des attentats traitaient encore Charlie de tous les noms, n'ont pas été longs à rejouer les rabat-joie : ils ont manifesté pour le droit à rire de tout, mais toutes leurs belles paroles se sont envolées dès que Charlie a recommencé à se servir de ce droit ! En un an et demi, on a eu droit successivement à trois polémiques aussi disproportionnées que ridicules : en France, d'abord, où les bonnes âmes ont été moins indignées par la photo du petit Aylan que par le dessin de Riss qui, pourtant, mettait génialement en valeur le décalage entre la vie des gosses occidentaux et celle des enfants victimes de la guerre... En Belgique, ensuite, où la couverture du même Riss sur les attentats de Bruxelles, représentant Stromae (au demeurant, encore un chef-d'oeuvre d'humour noir de ce digne héritier des grands anciens de l'humour "bête et méchant") a donné à nos amis d'Outre-Quiévrain l'occasion de montrer qu'ils n'avaient pas tous le sens de l'humour légendaire qu'on leur attribue - j'adresse néanmoins un satisfecit à celui qui a génialement parodié la couverture incriminée. En Italie, enfin, où un dessin de Félix sur les récents tremblements de terre, pas forcément le meilleur de l'auteur il est vrai, a fait monter au créneau nos voisins transalpins qui préfèrent engueuler un dessinateur plutôt que les maffiosi qui construisent leurs baraques aussi solides que la coque de l'Erika... Pour ma part, je ne renie rien de ce que j'ai revendiqué après le 7 janvier, et les pisse-froid de tous les pays, JE LES EMMERDE !

 

 

 

 



04/10/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres