Connards ! Vous n'êtes pas seuls au monde !

 

 

Ce sont ces mots peu amènes, qui figurent en couverture de l'ouvrage Chers voisins, mots doux et petites querelles de voisinage, qu'il faudrait adresser à Eric Zemmour, Alain Finkielkrault et tous ceux qui ont poussé les hauts cris suite à la sortie de l'Histoire mondiale de la France : aucun pays, aussi prestigieux son passé soit-il, ne s'est fait sans l'étranger d'une façon ou d'une autre. Vouloir nier cette vérité au nom du concept fumeux de "roman national", c'est rester englué dans une conception fantasmée et même fantaisiste de l'histoire, bien évidemment motivée par une arrière-pensée idéologique malsaine...

 

 

 

 



05/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres